Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Earlier
  2. Bonjour, Il vous suffit d'installer FileZilla Server sur votre VPS : https://filezilla-project.org/download.php?type=server Installez le puis créez un utilisateurs et donnez lui l'accès aux dossiers souhaité. Pensez à ouvrir le port FTP 21 dans votre par-feu Windows.
  3. Bonjour, tout est dt dans le site. (Transfert de mon pc via le vps)
  4. Narzo

    Configuration SMTP swiftmailer

    Edit : résolu en utilisant le port 25
  5. Bonjour, Cela fait quelques jours que j'essaye de configurer une fonction de mot de passe oublié sur mon site, j'utilise swiftmailer, un hébergement web cloudfordream. J'ai donc créer une adresse email roundcube depuis le plesk, [email protected] Voici la configuration que j'utilise : const mailHost = 'webmail.monsite.fr'; const mailFrom = '[email protected]'; const mailUser = '[email protected]'; const mailPass = 'MOT DE PASSE'; const mailPort = 587; Voici la log que je reçois quand je fait une demande de mot de passe oublier : Fatal error: Uncaught Swift_TransportException: Expected response code 250 but got code "530", with message "530 5.7.0 Must issue a STARTTLS command first " in /var/www/vhosts/monsite.fr/httpdocs/Cosmic/vendor/swiftmailer/swiftmailer/lib/classes/Swift/Transport/AbstractSmtpTransport.php:457 Stack trace: #0 /var/www/vhosts/monsite.fr/httpdocs/Cosmic/vendor/swiftmailer/swiftmailer/lib/classes/Swift/Transport/AbstractSmtpTransport.php(341): Swift_Transport_AbstractSmtpTransport->assertResponseCode('530 5.7.0 Must ...', Array) #1 /var/www/vhosts/monsite.fr/httpdocs/Cosmic/vendor/swiftmailer/swiftmailer/lib/classes/Swift/Transport/EsmtpTransport.php(305): Swift_Transport_AbstractSmtpTransport->executeCommand('MAIL FROM:<pass...', Array, Array, false, NULL) #2 /var/www/vhosts/monsite.fr/httpdocs/Cosmic/vendor/swiftmailer/swiftmailer/lib/classes/Swift/Transport/AbstractSmtpTransport.php(390): Swift_Transport_EsmtpTransport->executeCommand('DATA\r\n', Array, Array) #3 /var/www/vhosts/monsite.fr/httpdocs/Cosmic/vendor/swiftmailer in /var/www/vhosts/monsite.fr/httpdocs/Cosmic/vendor/swiftmailer/swiftmailer/lib/classes/Swift/Transport/AbstractSmtpTransport.php on line 457
  6. Ce tuto va vous aider à corriger le problème de la réparation automatique de Windows Server 2016 en boucle. Il s’agit d’un bug souvent causé par un registre corrompu qui démarre la réparation automatique de Windows Server puis votre serveur redémarre et relance à nouveau la réparation automatique et ceci en boucle infiniment. Si votre serveur redémarre en boucle sur la réparation automatique, la récupération de votre serveur va se faire en 3 étapes : - Désactiver la réparation automatique au démarrage - Restaurer le registre à partir d’une sauvegarde - Réactiver la réparation automatique au démarrage Dans un premier temps, nous allons donc désactiver la réparation automatique. Pour commencer, démarrer votre serveur en mode recovery (récupération). Normalement cette étape est simple puisque votre serveur est déjà en train de démarrer en mode réparation automatique. Lorsque la réparation automatique s’affiche, choisissez l’option « Dépannage » : Ensuite choisissez « options avancées » : Cliquez ensuite sur « invite de commandes » : Sélectionnez ensuite l’utilisateur « Administrateur » qui à tous les privilèges, entrez le mot de passe du compte et cliquez sur continuer. Lorsque la fenêtre d’invite de commande s’ouvre, tapez la commande suivante et appuyez sur entrée : bcdedit /set {default} recoveryenabled No Cette commande à désactivé la réparation automatique. Maintenant que la réparation automatique est désactivée, nous allons passer à la deuxième étape : restaurer le registre à partir d’une sauvegarde. Toujours dans l’invite de commande, tapez la commande suivante et appuyez sur entrée : Copy C:\windows\system32\config\RegBack\* C:\windows\system32\config Lorsque vous appuyez sur entrée, une invite vous demandera si vous souhaitez écraser votre registre actuel, taper All et appuyer sur entrée Lorsque la commande est terminée, tapez exit puis appuyez sur entrée. Vous serez alors redirigé vers l’écran « choisir une option » sélectionner « continuer ». Si votre serveur démarre normalement, cela signifie que le problème de la réparation automatique en boucle est résolu. Pour terminer, nous allons maintenant réactiver la réparation automatique. Votre serveur peut prendre du temps avant d’accéder à l’écran de connexion le temps d’appliquer les modifications que vous venez de faire. Lorsque le serveur démarre ouvrez votre session. Pour les mêmes raisons que celles déjà mentionnées, le chargement peut parfois prendre du temps. Ouvrez l’invite de commande en tant qu’administrateur, pour ce faire cliquez sur le bouton démarrer, tapez CMD puis effectuez un clic droit et sélectionner « Exécuter en tant qu’administrateur ». Tapez la commande suivante et appuyez sur entrée : bcdedit /set {default} recoveryenabled Yes Après avoir réactivé la réparation automatique, redémarrez votre serveur pour confirmer que la réparation automatique en boucle est corrigée. Si malgré ce tutoriel vous rencontrez toujours un problème, n’hésitez pas à prendre contact avec notre support où notre équipe technique se fera un plaisir de vous aider !
  7. Depuis le 1er septembre 2019, Google a mis fin au NOINDEX. Cette instruction utilisée dans le fichier robots.txt servait à désindexer certaines pages de votre site Internet. Aujourd’hui, cette méthode de désindexation ne fonctionne plus, cependant Google suggère 5 alternatives à la méthode du NOINDEX: 1. Placer le NOINDEX dans les balises meta robots Cette méthode permet de personnaliser l’indexation d’une page. Cette méthode à l’avantage d’être simple pour désindexer quelques pages. Pour empêcher la plupart des moteurs de recherche d’indexer une page de vote site, ajoutez la balise suivante dans la section <head> de votre page : <meta name="robots" content="noindex"> Pour empêcher uniquement les robots de Google d’indexer votre page utilisez cette balise : <meta name="googlebot" content="noindex"> ATTENTION: Cette méthode vous permet de personnaliser la désindexation d’une page, il vous appartient de répéter cette balise sur l’ensemble des pages que vous souhaitez voir désindexer. 2. Utiliser les codes HTTP 404 & 410 La deuxième solution recommandée par Google consiste à utiliser les codes HTTP 404 (qui correspond à introuvable) et 410 (qui correspond à déplacé) sur les pages à désindexer. Les pages utilisant les codes HTTP 404 et 410 seront considérées comme « mortes » aux yeux des moteurs de recherche et des internautes. 3. Protéger la page par un login et mot de passe Troisième alternative proposée par Google, restreindre l’accès à une page par un login et un mot de passe. Sans la clé, les moteurs de recherche ne pourront pas accéder au contenu et ne pourront pas indexer votre page. 4. Utiliser disallow via le robots.txt Google n’indexe que les pages qu’il connait, si vous mettez une page ou un répertoire de votre site en disallow via le robots.txt, Google ne devrait pas indexer cette page. Attention cependant, si Google repère un lien vers cette page, cette dernière pourrait être réindexée. 5. Supprimer l’URL sur Google Search Console Vous pouvez également demandé la suppression d’une URL via Search Console, cette demande est soumise à une validation de la part de Google et peut être refusée dans certains cas. Cette méthode peut être utile pour désindexer une page temporairement. En effet, l’affichage de cette page sera suspendu des résultats de recherche pendant 90 jours au maximum, les 90 jours passés, la page sera de nouveau indexée sur Google.
  1. Load more activity
  • Member Statistics

    53
    Total Members
    1,806
    Most Online
    sebastien
    Newest Member
    sebastien
    Joined
  • Who's Online (See full list)

    There are no registered users currently online

  • Popular Contributors

    Nobody has received reputation this week.

  • Forum Statistics

    • Total Topics
      52
    • Total Posts
      64
×